INCESTE! CONNIVENCE! CENSURE! Les procureurs généraux du Missouri et de la Louisiane demandent au tribunal d’obliger le ministère de la Justice à produire des communications entre les hauts fonctionnaires et les médias sociaux.

1 sept. 2022, 09:22

JEFFERSON CITY, Mo. –

Hier, le procureur général du Missouri, Eric Schmitt, et le procureur général de la Louisiane, Jeff Landry, ont déposé une déclaration conjointe sur les différends en matière de découverte, demandant au tribunal de district de la Louisiane d’obliger le ministère de la Justice à remettre les communications entre les hauts fonctionnaires de l’administration Biden de la Maison Blanche, le Département d’État, le FBI et d’autres et les principales sociétés de médias sociaux. 

Le ministère de la Justice a déjà remis les communications entre un certain nombre de fonctionnaires fédéraux et les sociétés de médias sociaux, mais a refusé de fournir des communications entre les hauts fonctionnaires et les sociétés de médias sociaux.

« Le Missouri et la Louisiane ont intenté une action en justice historique en mai qui cherche à révéler comment de hauts responsables de l’administration Biden auraient été de connivence avec des sociétés de médias sociaux pour censurer la liberté d’expression sur un certain nombre de sujets, y compris COVID-19. Nous avons gagné devant le tribunal en juillet, et le tribunal a demandé à l’administration Biden de remettre les communications entre les fonctionnaires fédéraux et les entreprises de médias sociaux », a déclaré  le procureur général Schmitt .. «Nous avons déjà reçu un certain nombre de documents qui prouvent clairement que le gouvernement fédéral entretient une relation incestueuse avec les entreprises de médias sociaux et se coordonnent clairement pour censurer la liberté d’expression, mais nous n’avons pas fini. Le ministère de la Justice se recroqueville derrière le privilège de l’exécutif et a refusé de transmettre les communications entre les plus hauts responsables de l’administration Biden et les sociétés de médias sociaux. C’est pourquoi, hier, nous avons demandé à la Cour d’obliger le ministère de la Justice à produire ces dossiers. Nous ne faisons que commencer – restez à l’écoute.
 
Les communications déjà fournies par le ministère de la Justice aux États plaignants montrent, comme le souligne la déclaration conjointe, une vaste «entreprise de censure» à travers une multitude d’agences fédérales. En réponse aux interrogatoires du Missouri et de la Louisiane, les accusés ont identifié  45 fonctionnaires fédéraux au DHS, au CISA, au CDC, au NIAID et au Bureau du Surgeon General (tous contenus dans le DHS ou le HHS) qui communiquent avec les plateformes de médias sociaux au sujet de la « désinformation » et de la censure. La déclaration conjointe souligne: «Mais dans ces réponses, les défendeurs n’ont fourni aucune information sur des fonctionnaires fédéraux d’autres agences fédérales dont ils ont connaissance et qui se livrent à de telles communications avec des plateformes de médias sociaux au sujet de la désinformation et de la censure, bien que les plaignants aient spécifiquement demandé pour ces informations très pertinentes. La production de documents des accusés, cependant, révèle que de tels fonctionnaires d’autres agences fédérales existent – par exemple, leurs e-mails incluent une copie étendue des fonctionnaires du Bureau du recensement, et ils incluent également des communications impliquant les départements du Trésor et d’État.
 
Au-delà de la production du ministère de la Justice, « Meta, par exemple, a révélé qu’au moins 32 fonctionnaires fédéraux, dont des hauts fonctionnaires de la FDA, de la Commission d’assistance électorale des États-Unis et de la Maison-Blanche, ont communiqué avec Meta à propos de la modération du contenu sur ses plateformes. , dont beaucoup n’ont pas été divulgués en réponse aux interrogatoires des demandeurs aux défendeurs. YouTube a divulgué onze fonctionnaires fédéraux engagés dans de telles communications, y compris des fonctionnaires du Bureau du recensement et de la Maison Blanche, dont beaucoup n’ont pas non plus été divulgués par les défendeurs.
 
La déclaration conjointe poursuit : « La découverte fournie jusqu’à présent démontre que cette entreprise de censure est extrêmement large, y compris des responsables de la Maison Blanche, du HHS, du DHS, de la CISA, du CDC, du NIAID et du Bureau du Surgeon General ; et évidemment d’autres agences, telles que le Bureau du recensement, la FDA, le FBI, le Département d’État, le Département du Trésor et la Commission d’assistance électorale des États-Unis. Et il monte jusqu’aux plus hauts niveaux du gouvernement américain, y compris de nombreux responsables de la Maison Blanche. Les accusés se sont opposés à la production de certaines des informations les plus pertinentes et les plus probantes en leur possession. »
 
Cette «entreprise de censure» est prouvée par les productions du ministère de la Justice jusqu’à présent, mais l’étendue de la collusion des fonctionnaires fédéraux avec les entreprises de médias sociaux sur la censure est inconnue jusqu’à ce que le ministère de la Justice produise d’autres communications demandées par le Missouri et la Louisiane.
 
Un haut responsable de Facebook a envoyé un e-mail au Surgeon General déclarant: « Je sais que nos équipes se sont réunies aujourd’hui pour mieux comprendre la portée de ce que la Maison Blanche attend de nous sur la désinformation à l’avenir. » Cette chaîne d’e-mails fait suite à l' »avis de désinformation sur la santé » du SG en juillet 2021 :  https://ago.mo.gov/docs/default-source/press-releases/free-speech-pitch-thread-docs/hhs-fb-email -1.pdf?sfvrsn=53bc4454_2
 
Le même haut fonctionnaire a envoyé un e-mail plus tard au HHS et a noté: « Merci encore d’avoir pris le temps de nous rencontrer plus tôt dans la journée. » Ensuite, le responsable a continué à discuter de la façon dont Facebook prend encore plus de mesures pour censurer la liberté d’expression :  https://ago.mo.gov/docs/default-source/press-releases/free-speech-pitch-thread-docs/ hhs-fb-exhibit.pdf?sfvrsn=55bd83df_2
 
Twitter a prévu une réunion pour débriefer les hauts responsables de la Maison Blanche sur la « désinformation sur les vaccins ». :  https://ago.mo.gov/docs/default-source/press-releases/free- speech-pitch-thread-docs/twitter-vaccine-meeting-wh.pdf?sfvrsn=6599e359_2b 
 
Il y a plusieurs cas où Facebook ne procéderait pas à la censure de la liberté d’expression sur sa plate-forme tant qu’il n’aurait pas reçu d’avis, ou un « démystification » du CDC. Twitter a suivi le même parcours dans au moins un e-mail.

 
Le CDC a également proposé une réunion mensuelle de pré-démystification avec Facebook pour les aider à censurer la liberté d’expression ( https://ago.mo.gov/docs/default-source/press-releases/free-speech-pitch-thread-docs/cdc -fb-monthly-debunk.pdf?sfvrsn=3508a21f_2 ) ainsi que des appels réguliers « Be on the Lookout » avec les principaux médias sociaux :  https://ago.mo.gov/docs/default-source/press-releases/ free-speech-pitch-thread-docs/cdc-bolo-meeting.pdf?sfvrsn=9a060658_2
 
Un responsable de la Maison Blanche était même préoccupé par les comptes parodiques de Fauci et s’est coordonné avec FB pour les supprimer :  https://ago.mo.gov /docs/default-source/press-releases/free-speech-pitch-thread-docs/fake-fauci.pdf?sfvrsn=a9d8f2bf_2

La pétition conjointe se trouve ici : https://ago.mo.gov/docs/default-source/press-releases/free-speech-pitch-thread-docs/doc-71—joint-statement-on-discovery-disputes.pdf?sfvrsn= 3b968800_2

Nouvelles Archives

Publicité

Une réflexion sur “INCESTE! CONNIVENCE! CENSURE! Les procureurs généraux du Missouri et de la Louisiane demandent au tribunal d’obliger le ministère de la Justice à produire des communications entre les hauts fonctionnaires et les médias sociaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s