Essai sur l’Homme Nouveau, celui qui est produit pour être soumis…

Nous lisons de plus en plus de textes sur la propagande, les fake news, les analyses bidons, les opération psychologiques, les opérations sous faux drapeaux, les inversions de causes et effets.

On peut dire que jamais la fausseté des représentations dont nous sommes abreuvés n’a été plus évidente; elle est dénoncée à longueur de pages. Et souvent cela est fait de façon très convaincante.

Pourtant lorsque vous analysez les sondages – et les élections- , vous constatez que cela ne change rien; la propagande des médias du busines a beau être exposée et dénoncée, cela ne change rien. La majorité des populations continue de penser ou de dire qu’elle pense la même chose.

Contrairement à ce que disaient les vieux marxistes naïfs, la Verité ne s’impose pas d’elle même. Trotski et ses suiveurs ont répété que seule la Verité était efficace. Je pense que c’est une connerie.

Ceci devrait faire reflechir les chercheurs.

Le problème de la vérité écrivait un de mes maitres quand j’étais jeune, Henri Lefebvre, « c’est de comprendre pourquoi le mensonge réussit si bien ».

Je suis resté marqué par cette question; j’ai tendance à considérer que la vérité pour être efficace a besoin d’être portée par une force, de s’incarner , la vérité pour s’imposer a besoin d’un fer de lance à la Lénine.

Je réponds -avec mon expérience- à la question de la réussite du mensonge de la façon suivante : c’est parce que les gens ont un besoin forcené de mensonge, ils ont besoin qu’on leur mente. Le mensonge leur est nécessaire pour qu’ils puissent continuer à vivre confortablement dans l’aliénation, étrangers eux même. Sans le mensonge leur vie serait un enfer d’angoisse.

De mintpressnews plus tôt ce mois-ci, un excellent article sur la propagande, si mes souvenirs sont bons j’ai reproduit cet article  :
https://www.mintpressnews.com/john-pilger-silencing-lambs-how-propaganda-works/281884/

« Dans les années 1970, j’ai rencontré l’une des principales propagandistes d’Hitler, Leni Riefenstahl, dont les films épiques glorifiaient les nazis et le Führer.

Elle m’a dit que les « messages patriotiques » de ses films ne dépendaient pas des « ordres d’en haut » mais de ce qu’elle appelait le « vide soumis » du public allemand.

Cela incluait-il la bourgeoisie libérale et instruite ? J’ai demandé. « Oui, surtout eux, dit-elle.

Qu’est-ce que cela veut dire? C’est un renversement de la perspective puisque l’on passe de la propagande imposée par « les ordres d’en haut », à une sorte d’aspiration par un vide de soumission.

La soumission produit une sorte de vide qui aspire au mensonge, qui aspire au sens physique le faux, l’imaginé; le mensonge bouche le trou ! C’est l’équivalent de ce que je dis plus haut: le mensonge correspond à un besoin de la société , et singulièrement de la bourgeoisie petite et moyenne. Surtout elle, car elle est fondée sur le mensonge radical, elle se croit au dessus des prolos alors qu’elle ne sert que de rempart au grand capital. La bourgeoisie petite et moyenne est ontologiquement mystifiée , elle ne veut pas être assimilée aux prolos et pour ce faire, elle se défend en gobant tout ce que lui dit le très très grand capital, celui qui est le fer de lance de la reproduction de l’ordre .

Je pense à cela en regardant autour de moi cette propagande qui consume actuellement les sociétés occidentales.

Bien sûr, nous sommes très différents de l’Allemagne des années 1930. Nous vivons dans des sociétés de l’information. Nous sommes des mondialistes. Nous n’avons jamais été aussi conscients, plus en contact, mieux connectés.

Sommes nous vraiment informés ? Ou bien vivons-nous dans une société de médias où le lavage de cerveau est insidieux et implacable? Où la perception est filtrée en fonction des besoins et des mensonges du pouvoir complice de l’État, de sa Nomenklatura et des entreprises ?

A ce stade de mon expérience et de mes réflexions, je pense comme Michel Clouscard; le système produit le sujet social qui convient à sa perpétuation et à sa reproduction.

La production du sujet social s’articule autour du manque, du trou , de la faille – à la Lacan- qui habite tout sujet pensant et elle est conçue de telle manière que le sujet en arrive à demander son aliénation, en arrive demander sa servitude.

Les États-Unis dominent les médias du monde occidental. Les dix principales sociétés de médias, sauf une, sont basées en Amérique du Nord. Internet et les médias sociaux – Google, Twitter, Facebook – sont pour la plupart détenus et contrôlés par des Américains. Les médias ailleurs sont la propriété des oligarques compradors ou bien financés par le crédit et la publicité de ces mêmes oligarques; comme par exemple Le Figaro ou Le Monde en France.

Les États-Unis ont renversé ou tenté de renverser plus de 50 gouvernements, pour la plupart des démocraties. Il s’est ingéré dans des élections démocratiques dans 30 pays. Il a largué des bombes sur les habitants de 30 pays, pour la plupart pauvres et sans défense. Il a tenté d’assassiner les dirigeants de 50 pays. Il s’est battu pour réprimer les mouvements de libération dans 20 pays.

L’ampleur de ce carnage est en grande partie non signalée, non reconnue non inscrite dans la conscience mondiale. Et les responsables continuent de dominer la vie politique anglo-américaine et d’imposer leur loi à leurs vassaux européens; et les sujets des vassaux continuent de voter pour leurs maitres et indirectement pour les maitres de leurs maitres .

Je suis radical. Et donc pessimiste.

« Cela signifie que le lavage de cerveau est si complet que nous sommes programmés pour avaler un paquet de mensonges. Si nous ne reconnaissons pas la propagande, nous pouvons l’accepter comme normale et y croire. C’est le vide soumis.' »

Je récuse la formulation ci dessus , notre cerveau n’est pas lavé; ceci pourrait faire croire qu’au delà de ce lavage il est intact. Cela signifierait que notre cerveau reste ce qu’il est , qu’il n’est pas touché en tant que tel.

Je soutiens que nous nous ne sommes pas soumis à des lavages de cerveaux, nous sommes maintenant et de plus en plus avec le temps constitués comme cela; avec un cerveau tordu.

Il suffit de regarder les jeunes! C’est l’Homme qu' »ils » changent. « Ils » ? Qui « Ils »? « Ils » c’est le « il » de « il » pleut, le « il » indéfini.

Publicité

5 réflexions sur “Essai sur l’Homme Nouveau, celui qui est produit pour être soumis…

  1. Bonjour , excellente synthèse , et des commentaires de grandes qualités ..

    « la vérité pour s’imposer a besoin d’un fer de lance à la Lénine. »…. Pour le coup ce fut plutôt un coup d’épée dans l’eau …..
    Sur la fonction du language et ses limites , Héraclite avait déjà observé que si la langue est le feu ou le transport de ce qui fait conscience ( et qui est propre à l’Homme) , il est aussi ce qui sépare , divise et broie. Ainsi les pseudo -disciples d’Héraclite ( Cratyle par exemple) ne s’exprimaient qu’en tendant le doigt par exemple…Il est d’ailleurs fort logique du reste qu’avant l’avènement de ceux qui sont considérés comme les « penseurs matinaux » , Les grecs en général accordaient leur « structuration mentale » autour des mythes ( c’est à dire mensonge , fable , et donc parole ) . Dans ce sens relire Pierre Legendre est vivement actuel, et notamment  » la fabrique de l’Homme occidental ».
    Bonne journée

    J’aime

  2. Clair concept que ce vide créé d’alienations, comme aspirant la moindre parcelle de logique branlante, pour un étai de plus sur l’échafaudage bringuebalant de notre structure mentale, perception du monde.

    Ce qui expliquerait aussi pourquoi même la propagande la plus absurde, incohérente, amateure, semble réussir souvent ses effets, cette bourgeoisie y trouvera toujours son compte, elle s’en démmerde.

    C’est plus joli et plus riche que la simple dissonance cognitive.
    Qui explique aussi pourquoi il est si dur de communiquer avec un “non-complotiste”, dans le sens aveugle á tous complots, car il s’accroche au rocher de ses mensonges, d’autant plus si il les a reconstruits lui-même.

    Un lien fort entre les deux perspectives de votre précédent texte, d’un côté les mouches du coche du mouvement historique, de l’autre les multiples comploteurs omnipotents, faute de mieux on jongle avec les deux.

    Pour ce cerveau tordu, le commentaire de STEVE nous éclaire, certaines failles, ou plutôt traits psychiques étaient bienvenus car issus de l’evolution.

    Mais il semble bien que la mega machine a su les exploiter, les nourrir et promouvoir leur selection hors de toute mesure.

    Aimé par 2 personnes

  3. Bonjour M. Bertez
    En raison de la taille de notre cerveau, nous naissons prématurés et donc totalement dépendants de nos géniteurs pendant des années si nous voulons survivre. Nous devons donc les « capter » et nous comporter de façon à ce qu’ils nous croient être ceux qui répondent à leurs désirs si nous ne voulons pas risquer être abandonnés et d’en mourir. C’est ainsi que se met en place, naturellement, une stratégie du mensonge qui va aussi se refléter par d’autres mensonges formulés par les parents pour nous rassurer et nous contrôler…. 0 l’échelon social, le pouvoir agit de même.
    Les études des aires cérébrales ont montré que celles traitant de la bouche et des mains son proportionnellement les plus importantes. L’homme se raconte des histoires et sa focalisation sur le langage le rend inattentif au langage corporel qui souvent exprime le contraire de ce que dit la personne. Entre une agressivité physique et un récit aimable nous allons choir de croire le récit aimable , parce que nous ne sommes pas capables , petits, de gérer l’agressivité.
    la philosophie permet t’elle d’accéder à une certaine vérité? Maheureusement, depuis Carlo Michaelstaedter et sa découverte de la toxicité du langage chez Aristote ( s’il y a un convaincu c’est qu’il y a en face un convainqueur – mot qui curieusement est absent du français- ) je n’en suis plus certain!
    Selon les bouddhistes, vivre c’est tomber dans un puits sans fond les yeux grands ouverts; on ne s’étonnera donc pas de voir la plupart des gens s’emmitoufler dans de doux mensonges bien douillets proférés avec le sourire, aussi carnassier soit il.

    Cordialement

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s