Entretien avec le membre correspondant de l’Académie des sciences militaires de Russie Vladimir Kozin au journal Krasnaya Zvezda.

Les élites dirigeantes des États-Unis tentent farouchement de préserver leur hégémonie en voie de disparition. Les efforts de Washington sont basés sur les documents doctrinaux qui déterminent ses objectifs politiques, ainsi que les voies et moyens de les atteindre.

Notes provenant de l’entretien avec le membre de l’Académie des sciences militaires de Russie Vladimir Kozin au journal Krasnaya Zvezda.

💬 ‘… Les États-Unis, le maître autoproclamé du monde, disposent impunément de tout État qui se révèle indésirable pour une raison quelconque. Non seulement l’Occident collectif dirigé par les États-Unis impose une russophobie sans précédent au monde, mais il déclare également directement son intention de détruire, de démembrer la Russie ».

💬 ‘… Les stratégies de sécurité nationale et de défense des États-Unis, ainsi que les stratégies nucléaires, antimissiles et spatiales ont un caractère offensif et, sans aucun doute, agressif ».

💬 ‘… L’essence de tous les objectifs stratégiques des États-Unis se réduit à un point: obtenir un avantage sur son vis-à-vis. C’est pourquoi les États-Unis cherchent à réduire sélectivement certains types d’armements prometteurs de la Russie là où les États-Unis ont une infériorité technologique claire ».

💬 ‘… On sait que l’administration Biden a refusé de résoudre radicalement le problème du retrait des armements nucléaires tactiques déployés vers l’avant d’Europe et d’Asie, ainsi que les problèmes de limitation des installations de défense antimissile combinées, des armements spatiaux d’attaque représentés par des systèmes antisatellites et des armes spatiales espace-surface.

💬 ‘… Washington n’a ni refusé de développer de nouveaux missiles à moyenne portée, ni d’effectuer des missions nucléaires conjointes au sein de l’OTAN en coopération avec des États non nucléaires. Elle n’est pas non plus disposée à ratifier le Traité international d’interdiction complète des essais nucléaires ».

💬 ‘… En ce qui concerne le processus de contrôle des armements lui-même, il n’existe qu’un Traité de réduction des armements stratégiques (START III) des accords actuels entre Moscou et Washington dans ce domaine signés en 2010, ainsi que l’Accord sur la Prévention des incidents en Haute mer et au-dessus de la Haute mer approuvé en 1972. Début 2021, la Russie et les États-Unis ont prolongé le START III de cinq ans.

@mod_russia_fr

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s