Juste pour explorer au cas ou …

Un avis :

1) Nous entendons parler de « false flag » depuis avant le début de la guerre. Jusqu’à présent – zip, nada, zéro. À l’exception de choses comme Bucha et de l’explosion de quelques entrepôts de produits chimiques sans aucun effet pratique, l’Ukraine n’a pas réussi à afficher un faux drapeau jusqu’à présent.

2) Cela dit, il est fort possible que cette fois le faux drapeau soit réel, préparé par le MI6 et la CIA et l’Ukraine, éventuellement par des éléments voyous de chacun.

3) Si cela se produit, je ne crois pas que la Russie ciblera l’extérieur de l’Ukraine parce que la Russie ne veut toujours pas déclencher – ou être blâmée pour avoir déclenché – une guerre directement avec l’OTAN.

4) Ce que la Russie fera presque certainement, cependant, c’est décapiter le gouvernement ukrainien, surtout si un nombre important de soldats russes sont tués à la suite d’une telle bombe.

5) La vraie question est : que fera l’OTAN comme prochaine étape après avoir accusé la Russie d’être responsable de la bombe, puis de la décapitation ukrainienne ? 

Si le faux drapeau n’a pas été préparé par des moyens de renseignement voyous mais en toute connaissance de cause par les dirigeants de l’OTAN, alors nous devons supposer que l’OTAN entrera directement en guerre. 

Ils n’auront pas le choix de ne pas le faire. Cela seul pourrait conduire à un effondrement de l’OTAN si ses membres la considèrent comme édentée. Alors ils entreront en guerre ou du moins essaieront.

6) Alors la vraie question devient : est-ce que l’escalade Russie-OTAN devient incontrôlable, ou est-ce que l’escalade russe s’arrête avant qu’on ne puisse aller trop loin?

RSH

Publicité

Une réflexion sur “Juste pour explorer au cas ou …

  1. Commentant les appels téléphoniques passés par Sergueï Choïgou à ses homologues « poids lourds » de l’OTAN, lundi Alexander Mercouris (The Duran) m’a paru rassurant quant à cette bombe : que les États-Unis affirment publiquement que l’Ukraine n’en possède pas est une sérieuse incitation pour Kiev à ne PAS l’utiliser. En outre, si Choïgou a appelé quatre ministres de l’OTAN c’est parce qu’il sait avec certitude que cette bombe existe, a expliqué Mercouris.

    De son côté, l’ex CIA Larry Johnson a expliqué à Gonzalo Lira qu’une bombe sale ferait peu de dégâts, rien à voir avec un engin nucléaire « standard ».

    De plus, Johnson ne croit pas que la 101e (actuellement en Roumanie) se joindra à la fête car il faudrait quelques mois pour passer d’une infanterie légère (à l’instar de celle des parachutistes) à du matériel lourd et en grande quantité pour faire face aux Russes.

    Nous verrons si la raison l’emportera…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s