EDITORIAL. 2023 sera l’année de la tonte des moutons.

Les marchés sont rassénérés; ils veulent monter. Les professionnels veulent booster leurs performances et sauver leurs bonus de fin d ‘année. Les banques veulent maquiller leurs bilans, les traders veulent se refaire. Tout le mode a l’impression que les mauvaises nouvelles sont prises en compte et qu’il n’y qu’à mettre comme on dit vulgairement.

Il y a une sorte de consensus pour jouer la hausse de fin d ‘année/début 2023 à la faveur:

-du scenario de recession modeste

-de la baisse du dollar

-du recul des taux longs

-du pivot attendu des banques centrales

-de la baisse des taux administrée previsible a horizon de quelques mois

-des résultats satisfaisants des entreprises pour 2022 à la faveur de l’inflation qui a permis de maintenir voire d’améliorer les marges de profit

On voit mal ce qui pourrait dérailler les convictions.

Il ne semble pas que la situation en Ukraine évolue beaucoup et l’Occident peut continuer à faire vivre les populations dans l’imaginaire de la victoire.

La Chine et les Etats Unis ont un interêt commun à faire la pause dans leurs déclarations bellicistes.

Et surtout plus personne ne se préoccupe du long terme; tout se passe comme si, une fois la pause de la récession passée, tout allait ensuite reprendre son cours.

Rien de changé au plan fondamental ou struturel.

Le dollar garde sa place impériale.

L’inflation revient vers les 2%.

Les capitaux restent aux USA .

Les entreprises aborbent sans pépin le ralentissement .

Le camp du bien continue de dominer le monde.

La preuve: il y a quasi unanimité pour considerer que les critères de valorisations des investissements doivent rester conformes à ceux que l’on a connu depuis deux décennies; un multiple de 17 fois les bénéfices et à ce jour considéré comme normal.

Finalement cela n’a été qu’un mauvais moment à passer

Ma conviction est que tout cela est possible, voire probable et qu’il y a une fénêtre qui s’est ouverte.

Le court termisme qui domine les marchés permet de l’exploiter.

Comme à l’accoutumée les problèmes ont été repoussés devant nous, qu’ils s’agissent des problèmes économiques réels ou des problèmes financiers ou des problèmes géopolitiques.

Je me garderai bien de pronostiquer que 2023 sera l’année du dénouement des incertitudes ou de la résolutions des problèmes, les autorites continuent de conserver le contrôle de la situation, elles ne peuvent rien résoudre mais elles peuvent encore repousser, tout faire durer.

L’heure des comptes devait arriver en 2022 … et puis non, rien n’est arrivé, tout a encore été esquivé; comme ce fut le cas en 2008.

Les classes dominantes ont réussi à s’en sortir! L’Ordre continue de régner meme si cela a, en fait, couté très, très cher!

Comme en 2008, elles ont eu peur, comme en 2008, elles sont à nouveau en position de force, les peuples n’ont pas bougé et ils ont tout gobé. Les moutons sont restés dans leurs enclos, bien gardés par les médais et les chiens de garde institutionnels.

Comme en 2008, les classes dominantes vont pouvoir faire payer une partie de l’addition aux peuples.

Comment ? Je n’en sais encore rien mais cela va se dessiner assez vite.

Je m’attends à une année 2023 en montagness russes, elle sera placée sous le signe du faux, de la tromperie .

Sous tous les aspects importants.

Mais je suis quasi sur que 2023 sera une année piège avec une destruction fantastique des avoirs du public, du petit public, des petits épargnants et des niveaux de vie des salariés des classes moyennes.

Pour moi 2023 sera l’année de la tonte des moutons.

J’y reviendrais.

Les dépêches du jour.

Yahoo/Bloomberg] Asia Stocks Benchmark Clings to Gain Before Fed: Markets Wrap 

[Yahoo/Bloomberg] Oil Steadies After Two-Day Rally Ahead of Fed Rate Decision

[AP] Fed set to extend inflation fight with 7th rate hike of 2022

[Reuters] Tough times’: Warnings sound over China’s rapid ‘zero-COVID’ exit

[Yahoo/Bloomberg] Covid Disrupts Life in Beijing as Key Government Events Canceled

[Yahoo/Bloomberg] Crypto’s Binance Seeks to Reassure Over Reserves, Says Debt Free

[Reuters] Exclusive: Musk’s banks to book Twitter loan losses, avoid big hits

[Yahoo/Bloomberg] Triple-Dip La Nina to Chill Northeast Asia and Buoy Energy Demand

[Yahoo/Bloomberg] Vietnam Moves to Shore Up Bond Market to Ease Credit Crunch

[Bloomberg] Covid Surge Spooks Beijing Residents, Disrupts Government Work

[FT] China’s zero-Covid retreat sparks wealth management product sell-off

[FT] ‘Fraud in shorts and T-shirts’: the case against the FTX founder

Publicité

3 réflexions sur “EDITORIAL. 2023 sera l’année de la tonte des moutons.

  1. « Je suis quasi sûr que 2023 sera une année piège avec une destruction fantastique des avoirs du public » : nombre de lecteurs souhaitent vous lire avec impatience, M. Bertez !

    Et si 2023 pouvait être l’année d’un changement de fonte sur votre irremplaçable site, l’actuelle étant élégante mais peu lisible sur certains écrans, ce serait parfait…

    J’aime

  2. Mais les moutons ,leurs situations s’aggravant continueront ils à se laisser tondre ,d’autant que je pense que la situation en Ukraine va tourner rapidement à l’avantage des russes ,c’est en cours ,et que la situation des e treprises françaises se dégrade avec inflation et augmentation ndu chômage ,enfin l’Europe se fragmente et l’arrivée de réfugiés ukrainiens ne va pas arranger les choses ,les apparences suffiront elles à apaiser la population il est permis et souhaitable d’en douter .

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s