Editorial. Vous êtes les Ukrainiens de la grande lutte pour le surproduit mondial, ceux que l’on va piller.

Le temps ou on pouvait investir pour le long terme en espérant réaliser une performance acceptable est terminé.

La période qui s’ouvre est une période non pas d’enrichissement par la détention de papiers/d’actifs financiers/de capital fictif, mais une péridoe de résorption de la richesse excédentaire.

Une période de destruction des gains antérieurs.

La masse de promesses que l’on a consenties depuis plusieurs décennies pour prolonger le Système doit à un moment donné -mais de date inconnue-, être résorbée.

Il y a trop de monde à table, c’est ce que nous disent en même temps la guerre, l’inflation, et les pénuries, trois symptômes qui ne mentent pas.

Il faut éliminer des convives afin de proportionner les droits aux moyens de satisfaire ces droits.

Par ailleurs il faut détruire beaucoup de capital physique, opérationnel, périmé, de structures dépassées, de processus que l’on ne peut continuer à entretenir et il faut reinvestir dans de nouvelles transitions pour le futur.

Le système s’est entropisé , il a besoin de nettoyage et de nouveaux apports d’energie.

Connaitra t-il sa Falaise de Senèque ? C’est le hasard qui le déterminera; ce qui est sur c’est que nous avons atteint la criticalité de Per Bak.

Le droit reste bien sur celui du plus fort. Les trainards vont être éliminés, laminés. ce n’est plus le temps de la sociale democratie partageuse, mais celle du repli malthusien.

Les plus forts vont tier leur épingle du jeu car ce sont eux qui influencent/truquent les règles du jeu.

Les autres, ce seront les Ukrainiens de l’investissement, la chair à canons.


Bien sur je parle en réel , il est toujours possible qu’en nominal les choses apparaissent autrement !

La Matrice a encore des ressources. Le désir de ne pas prendre la pilule rouge est forcené chez nos concitoyens.

Ô temps suspend ton vol , c’est la prière de l’Occident.

Voici un bon travail de professionnel .

Cela ne veut pas idre qu’il est adéquat ou qu’il a une grande valeur prédictive ou opérationnelle; non, cela veut dire qu’il s’inscrit bien dans les récits dominants et qu’il apporte quelques reflexions pertinentes en plus.

Il se présente comme un outil d’investissement mais c’est un outil de trading à la sauce moderniste.

Un outil d’investissement cherche à se placer dans la perspective longue, celle du cycle complet qui comprend hausse et baisse.

Il considère que la performance c’est ce qui reste quand on a connu les deux, c’est à dire la hausse et la baisse.

L’investissement à long terme part du réel, pas du marché. Il apprécie l’écart qui existe entre le discours , le récit du marché et le réel objectif, pas celui que reconstruit le marché. Il est conscient de l’inefficacité chronique des marchés. Il conteste les theoriesn ambiantes comme étant des symptomes produits par la periode.

Le trading lui part de l’idée que l’on échappe à la baisse et que l’on est capable de chevaucher les momentum de hausse.

C’est bien sur impossible globalement pour tous les participants. La masse des participants doit toujours continuer à porter le Mistigri tant qu’elle ne peut pas vendre aux martiens. Meme si vos fonds de pension sont organiquement et cyniquement les martiens qui permettent au grand capital mondial, aux capitaux du soft money et des initiés structurels de se décharger sur vous et de toujours vous faire supporter les pertes.

Une attitude d’investissement s ‘attache à comprendre le monde, les forces qui sont en action, à les hierarchiser, et à discerner les forces qui seront mises en oeuvre par les régulateurs/illusionnistes pour s’y opposer.

Une atttitude d’investissement étudie les correlations non pour les utiliser ou les prolonger mais pour voir si elles sont suceptibles de se briser et comprendre ce qu’elle expriment sur l’état du système.

ALPHONSE PECCATIELLO (ALF)
29 DÉCEMBRE

Oubliez les années où acheter et conserver un portefeuille 60/40 et s’endormir dessus générait plus de 10 % de rendements par an avec une volatilité et des baisses minimales.

Les 5 à 10 prochaines années seront différentes.

Pourquoi?
Deux raisons, parmi tant d’autres.

1 : Les pendules de croissance et d’inflation oscilleront beaucoup plus rapidement

Les politiciens ont expérimenté des mesures de relance budgétaire à grande échelle et ont été témoins de son impact puissant – en 2021, les États-Unis ont enregistré une croissance du PIB nominal d’environ 10 % (!).
Ils connaissent désormais aussi le revers de la médaille : l’inflation.
En raison des injections et des compressions budgétaires, les pendules de la croissance et de l’inflation dans les années 2020 devraient osciller beaucoup plus rapidement que dans les années 2010.
Un terrain fertile pour la volatilité macro.

2 : La vengeance de la géopolitique

La Russie/Ukraine, la Chine/Taïwan, la saga des semi-conducteurs États-Unis/Chine et bien d’autres pièces du puzzle de la stratégie géopolitique seront nécessaires pour concevoir une allocation d’actifs macro réussie.

L’incertitude apporte de la volatilité, mais aussi des opportunités d’alpha.

Contrairement à la croyance populaire, la clé pour générer des rendements excédentaires constants n’est pas d’avoir une boule de cristal.
Mais il s’agit plutôt de suivre un processus pour :

  • Comprendre pourquoi et où se passe réellement l’action sur les marchés mondiaux ;
  • Assemblez les pièces du puzzle macro;
  • Exploitez systématiquement les inefficacités des macros.
    Examinons ces courants croisés et voyons comment le VAMD (mon outil de macro interactif phare) peut nous aider à générer de l’alpha.

Les macro courants croisés

La situation dans son ensemble tient toujours : l’imprimerie monétaire mondiale s’est brusquement arrêtée en 2022 et, par conséquent, nous devrions nous attendre à une baisse marquée de la croissance et de l’inflation en 2023.

L’ampleur de la chute ?


Elle sera forte – les bénéfices apr action du S&P500 pourraient se contracter de 15 à 20 % l’année prochaine.

Note BB si les corrélations anciennes se maintiennent ce qui est loin d’être acquis.

La Chine a décidé d’éviter les troubles sociaux généralisés et s’est lancée dans un voyage pour rouvrir complètement son économie.


Le plus grand atout du PCC est la stabilité sociale : même si une réouverture complète ne se déroulera jamais sans heurts, il est difficile de prévoir à nouveau des blocages militaires.

Le livre de jeu ne devrait pas être très différent des réouvertures américaines ou européennes : démarrer et arrêter lorsque cela est strictement nécessaire, bien sûr.
Mais en fin de compte : la Chine se dirige vers une réouverture complète.

Une réouverture complète en Chine est définitivement favorable à la croissance nominale mondiale.

Ma mesure de soutien pour la création monétaire de l’économie réelle chinoise a montré un léger signe positif tout au long de 2022 , ce qui signifie que de nouveaux fonds dépensables ont été imprimés par les autorités chinoises.
Pourtant, comme les gens étaient enfermés chez eux, cela n’a pas entraîné une augmentation de l’activité économique.

Les réouvertures sont évidemment positives pour la croissance cyclique , et la demande refoulée supplémentaire résultant de la création de crédit chinois en 2022 aggravera cet effet.

De plus, les expériences occidentales montrent que les réouvertures complètes ont tendance à être des événements inflationnistes : la propagation rapide du virus limite la capacité à maintenir des chaînes d’approvisionnement pleinement fonctionnelles et entrave l’offre de main-d’œuvre, ce qui entraîne des goulots d’étranglement de l’offre globale exactement lorsque la demande est cyclique. forte – des prix plus élevés étant le résultat naturel.

Un exemple typique des macro courants croisés de 2023.

La forêt : une récession désinflationniste mondiale.
Les arbres : un choc cyclique à la hausse sur la croissance et l’inflation en provenance de Chine.

Alors, comment s’adapter à un tel environnement ?


Premièrement, nous étudions et comprenons systématiquement comment les marchés mondiaux réagissent.


Ensuite, nous recherchons des incohérences pour générer de bons rendements ajustés au risque.


Reconstituer le puzzle ensemble

Le VAMD est l’outil de dépistage du marché mondial le plus complet que vous puissiez imaginer.


Il couvre toutes les classes d’actifs dans les juridictions mondiales et, plus important encore, il vous indique où se déroule l’ action réelle dans la macroéconomie mondiale.

Le VAMD suit les mouvements en temps réel des titres à revenu fixe, des dérivés, des crédits, des actions, des matières premières, de la cryptographie et des changes à travers le monde et il classe les mouvements du marché en fonction de leur ampleur.

Le classement est obtenu grâce à un mécanisme de codage couleur visuellement attrayant : plus le mouvement est important, plus la tonalité de rouge ou de vert est forte afin que vous sachiez immédiatement où concentrer votre attention – où l’action macro globale se produit.

L’ampleur est mesurée à l’aide d’une approche Z-Score : en termes simples, le dernier mouvement du marché dans un certain horizon temporel est comparé au mouvement « typique » que cet actif particulier a présenté au cours de la même période au cours des 10 dernières années.

Plus le Z-Score est grand, plus le mouvement ajusté pour la volatilité est important.


Et plus la tonalité de couleur rouge ou verte est brillante.

Dans les écrans ci-dessous, j’ai montré quelques sections VAMD examinant les mouvements du marché mondial ajustés en fonction de la volumétrie sur un horizon temporel d’un mois.

Qu’est-ce qui retient le plus votre attention ?

laissez un commentaire

Comme je l’ai expliqué dans la vidéo ci- dessus avec beaucoup plus de détails, le VAMD pointe plusieurs incohérences sur les marchés mondiaux.

  • Si la réouverture chinoise est entièrement réévaluée, pourquoi les swaps d’inflation américains et européens sont-ils fondamentalement inchangés et pourquoi les secteurs actions cycliques sous-performent-ils les défensifs ?
  • Si une récession mondiale est en jeu et en l’absence de nouvelles surprises bellicistes de la Fed, pourquoi les rendements réels américains augmentent-ils vicieusement et les courbes se pentifient-elles ?
  • Les BTP/Bunds s’écartent à nouveau, mais l’EUR surperforme la plupart des autres devises : cela peut-il durer ?
  • Les spreads de crédit sont incroyablement résistants alors que les actions et les secteurs cycliques en particulier ont été martelés en décembre – êtes-vous sûr qu’une récession est pleinement intégrée ?

Le VAMD est un outil très puissant pour reconstituer le puzzle du marché mondial et trouver des incohérences à exploiter potentiellement.

Un macro-processus quantitatif basé sur les données et une gestion appropriée des risques sont les compétences supplémentaires requises pour générer de solides rendements ajustés au risque.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s